Cicada cha-cha-cha | David Moore & Kate Davis (fr)

L’installation ‘Scar‘ est inspirée d’une réponse poétique au son assourdissant* des cigales qui inonda Kate Davis et David Moore, le moment où ils sortirent de leur véhicule le jour de leur arrivée à Lagamas, une chaude** journée de juillet. Cela les prit complètement par surprise, alors que les cigales étaient encore silencieuses lors de leur première visite en avril.

Les artistes décidèrent ainsi de faire leur studio d’un appentis à l’écart sous les pins du parc du château, afin de s’immerger dans l’intensité de la chaleur et des sons de ce nouvel environnement.

Ces impressions inaugurales furent transcrites dans le poème Cicada cha-cha-cha. Ce texte apporte le contexte et un point d’ancrage pour les deux éléments complémentaires constituant l’installation des artistes pour le château: une lame en métal poli dans laquelle est découpé un fragment du poème – affixé sur l’un des murs extérieurs du Château de Lagamas, et la cicatrice dans l’écorce d’un pin d’Alep dominant le jardin – dont la surface est maintenant pigmentée d’un rouge profond.

Cicada cha-cha-cha, David Moore and Kate Davis, Lagamas 2013
Cicada cha-cha-cha, David Moore and Kate Davis, Lagamas 2013

Cicada cha-cha-cha                                                           Cymbales de cigales

A scar,                                                                                  Une cicatrice,

a long-livid slit,                                                                     une longue et livide fente,
crusting in sunlight                                                               s’escarrarifiant(1) au soleil
runs trunk-ward                                                                    court au long du tronc

to a canopy of sound                                                            vers une voûte de sons

Walking below                                                                      Cheminant au-dessous
to the back-track of cicadas                                                 en contrepoint des cigales

click-chicks in their sky-lined firs                                          kss-kss dans les pins à la crête du ciel
talking up the heat of day                                                     disputant de la chaleur du jour

A body boil of ants                                                                une artère gorgée de fourmis
blisters criss-cross                                                                se boursoufle et s’entrecroise
down the fence wire.                                                            au fil du barbelé.
The burning metal lattice                                                      La dentelle de métal brûlante
knots its self                                                                          se tricote
into an open riddle                                                                à ciel ouvert
of industry                                                                             en une énigme(2) ouvrière

Closer to the ground                                                             Plus près du sol

exoskeletal                                                                           exosquelette
and still beneath this                                                            et encore en dessous
a dry cast keratin-skin                                                          une exuvie parcheminée

gives slip                                                                              s’ouvre
searing out into                                                                    se desséchant dans

incessant summer                                                                l’été omniprésent

Then darkness comes                                                          Puis la nuit descent
to cool the rhythm                                                                 pour atténuer le rythme

of the chatting-shack                                                            de la cabane volubile

and in that evanescence                                                      et dans cette évanescence
the cadence slows                                                               la cadence se ralentit

and slips in time                                                                   et s’assoupit
to meet this torment’s bargain.                                             pour prix de ce tourment(3).

David Moore & Kate Davis, French translation by M. Magnin

Lagamas 25.07.13 

Notes:

* Some cicadas produce sounds up to 120 dB, among the loudest of all insect-produced sounds | Certains cigales produisent un son qui atteint jusqu’a 120 dB, l’un des plus puissants parmi les insectes.
** Male cicadas sing most actively in hot weather and do their most spirited singing during the hotter hours of a summer day. The temperature must be at least 77°F – 25 °C | Les cigales mâles sont les plus musicales dans un climat chaud, en particulier durant les heures les plus étouffantes de l’été. La température doit etre au moins de 25 °C.

Notes de traduction:

(1) ‘crusting’ a un double sens en anglais, d’une part une référence à une cicatrice dont la surface devient une croûte, d’autre part le processus minéral de dessèchement dû à la chaleur du soleil
(2) ‘open riddle’ traduit un mystère qui serait caché en pleine vue: on voit les fourmis, l’on sait quelles sont à l’œuvre, mais pas comment et pourquoi elles sont ainsi actives. ‘Riddle’ signifie aussi tamis, utilisé dans l’agriculture et l’orpaillage, qui partage avec le fil barbelé la même structure en dentelle.
(3) le tourment est celui de la chaleur de l’été et du vacarme des cigales. La chaleur estivale est recherchée mais suscite aussi le désir comme un piège dont on ne saurait s’extraire. Les hommes comme les cigales sont prisonniers de cet instinct sexuel primitif. Le prix pour s’en échapper est de renoncer à la chaleur aussi bien climatique que métaphorique alors que la nuit tombe.

'Scar' detail, aluminium and varnish, Kate Davis & David Moore, Lagamas 2013
‘Scar’ detail, aluminium and varnish, Kate Davis & David Moore, Lagamas 2013